Vendredi 28 février – Le mont Jalla par la Bastille

Un ciel bleu, un soleil étincelant, une température douce en ce vendredi
pour nous accompagner jusqu’à la Bastille et au mont Jalla. 

C’est au bout d’une heure et demi en environ que nous arrivons à la Bastille
où nous faisons une pause avant que 4 d’entre nous ne repartent en direction du mont Jalla.
 
De retour à la Bastille, un petit café et c’est parti pour la redescente à 4.
 
Nous étions pourtant 5 au départ…
Et les 4 qui redescendent ne sont pas les 4 même qui vont au mont Jalla…
Mais que s’est-il donc passé ? …
 
Joëlle 
Photos de Joëlle et Michel

 

Mardi 25 février 2020 Le saut du Moine

Haute – Jarrie -Le Saut du Moine.
5km.
Le temps maussade et menaçant n’a pas découragé nos ascopiens aujourd’hui.
Le sac à dos et les bâtons en mains pour certains, les voilà partis en chemin.
Le tracé ne présente aucune difficulté, très longiligne.
Les primevères de couleur éclatante nous rappellent le début du printemps.
Une petite pluie vient troubler notre bonne humeur, mais sans succès .
Une pause s’impose.
La légende du Moine est toujours présente.
Le retour se passe bien jusqu’au voitures.
A très bientôt pour de nouvelles belles randonnées.

Michel.

Et Michel aussi pour les photos

Vendredi 21 février – Le fort de Montavie

Nous étions cinq ce jour-là à partir d’Eybens pour le fort de Montavie.

Après une première montée sur 500 mètres un peu raide, la pente s’adoucit
et le temps clément nous fait profiter de la nature environnante.

Quelques petites infos sur le fort de Montavie :
Le fort de Montavie, ou fort Clermont-Tonnerre est une fortification faisant partie de la place forte de Grenoble, situé au sud-est de la commune de Bresson, se situant à 544 mètres d’altitude.
Il est l’un des sept forts constituant la ceinture fortifiée de Grenoble pour barrer le carrefour des vallées alpines de Grenoble, entre le fort des Quatre Seigneurs et le fort de Comboire.
Son rôle était de défendre la route Napoléon, le plateau de Champagnier et les collines du Montchaboud, en créant une protection au sud de Grenoble, vers le massif de Belledonne.
À l’époque de sa construction, le fort était sur le sol des communes de Poisat et Bresson : actuellement il se trouve à la frontière communale entre Brié-et-Angonnes et Bresson.
Modernisé à plusieurs reprises, le fort de Montavie pouvait abriter 560 hommes (en 1881) et 27 pièces d’artillerie (en 1913).

Après une pause bien méritée au soleil, nous redescendons tranquillement vers les voitures. 

 
Joëlle
 
Photos de Michel

Load more