Lundi 7 mai 2012, marche nordique

Le ciel a pris un bleu estival, le soleil incite à sortir pour profiter de la journée.

Le groupe se retrouve à Meylan, au complexe sportif de l’AS PTT.

Échauffement sur la pelouse avec des exercices différents, commençant par les jambes pour cette fois. Les bâtons sont mis en pics et la marche emmène les Ascopiens au parc de l’Ile d’Amour. En cheminant sur la digue, ils constatent que l’Isère a un courant important et beaucoup d’eau. Les dernières pluies, la fonte des neiges ont bien apporté leur contribution.

Tout au long du parcours, la coach fait interrompre la marche pour faire des exercices. Renforcement musculaire et gainage sont l’objet de ces exercices. Pas faciles pour certains, il faut bien le dire. Mais tout se fait dans la bonne humeur.

Le parc est magnifique en ce moment et les Ascopiens ne se privent pas de l’admirer.

Pour le retour, la coach demande d’accélérer jusqu’au bout de la digue. A ceux qui continuent le bavardage  » si tu peux encore parler, c’est que tu as encore de la ressource. Accélère, tu ne dois plus pouvoir parler ! » dit la coach.

Ouf! voici l’endroit où il faut tourner à droite, la marche se fait tranquille.

En arrivant devant le grillage du stade, il est à remarquer un magnifique rosier grimpant qui a pris un peuplier d’Italie comme support. Il est déjà monté bien haut et il est tout en fleurs. Magnifique !

Il convient au retour de faire les étirements pour éviter les courbatures.Chacun sent les muscles étirés et ça fait du bien.

Voila encore un temps d’activité offert par l’ASCOP et que tous ont apprécié.

 

Vendredi 4 mai 2012

Le ciel de ce vendredi est d’un bleu magnifique, le soleil est chaud, c’est un vrai temps de printemps qui encourage à mettre les chaussures et à partir en rando.

Les Ascopiens se rendent au bas de Saint Nizier pour suivre partiellement la voie de l’ancien  tram. ( voir sur Les Échos des Randos l’histoire de ce tram)

Il y a deux tunnels à passer dont l’un assez long pour être sombre. Mais tous ont oublié la lampe de poche !

Les tunnels sont passés pourtant sans difficulté et un peu plus haut les marcheurs voient du muguet sur les talus bordant le chemin. Beaucoup de feuilles, des fleurs en boutons. Et ceci pendant un grand moment ! C’est inattendu et fait bien plaisir aux Ascopiennes ! Elles se promettent une cueillette en redescendant !

Au fur et à mesure de la montée, le paysage se découvre, toujours un peu plus et toujours merveilleux. Les marcheurs peuvent voir aussi de gros rochers éboulés depuis longtemps sur lesquels les tempêtes ont fait tomber les arbres. Parfois, nous pouvons nous demander comment une telle masse a pu s’arrêter dans un équilibre qui semble précaire, contre un arbre qui semble bien frêle, quelle que soit sa taille. Impressionnant !

Voici un groupe de maisons qui semblent neuves, les fleurs sont partout et il y a des corbeilles d’argent, des corbeilles d’or qui resplendissent, et tant d’autres !!! C’est un régal pour les yeux ! Et sur les talus, encore du muguet !

Voila qu’à notre gauche part le chemin de Blanche Neige ! Le plaisantin du groupe s’exclame  » Où est Blanche Neige ? C’est nous les sept nains ! » et il interpelle une jeune dame qui monte la route avec sa petite fille. De fil en aiguille, elle nous indique un sentier que nous ne connaissons pas, et qui nous permettra de trouver une grande prairie pour le pique nique, avec tout le panorama devant nous et presque au pied des Trois Pucelles ! Elle nous guide sur le chemin privé pour nous éviter de rebrousser chemin, nous ouvre son portail.                       Merci Madame ! Au revoir Swan ! Cheminement dans la forêt, des sapins ont été coupés et se retrouvent en travers du passage, il faut les enjamber.

Le pique nique est aussi agréable que prévu, petite sieste pour certains. Hélas ! des nuages arrivent, bien menaçants qui obligent à plier bagage, par précaution. Quelques gouttes , une petite averse très courte, c’est tout ce que le groupe subira. Ceux qui les souhaitent pourront faire de la cueillette, le retour se fait agréablement.

Encore une bien bonne journée, avec une marche bien bénéfique. Chacun ressent une saine fatigue et un grand contentement.

 

Jeudi 3 mai 2012 – Marche nordique

La marche nordique de lundi a été annulée pour cause de météo incertaine, mais ce jeudi le soleil est resplendissant, il fait une température idéale.

Le petit groupe accueille une nouvelle personne qui vient faire un essai, envoyée par le kiné.

Après l’échauffement, la séance du jour emmène les marcheurs sur les rives de l’Isère pour une marche de 30 minutes à l’aller.
Pour le retour, la coach demande d’essayer de faire plus vite qu’à l’aller. Ce ne sera pas possible pour tout le monde mais chacun a fait de son mieux.

Pendant les étirements, des crampes font souffrir certains. Il ne faut pas oublier de vous hydrater, tout au long de la séance ! rappelle la coach.

Lire plus