Lundi 18 juin 2012

C’est lundi, c’est marche nordique.

Le rendez-vous est à Meylan pour ce qui est probablement la dernière séance avant les vacances.
Étirements, marche sur la digue de l’Isère et bifurcation vers le parc de l’Ile d’Amour.

Des Ascopiens ont repéré quelques noyers dans le parc et c’est le moment de ramasser les noix vertes pour faire le vin de noix. Tous les participants sont sous le noyer et ramassent les noix.  Seulement certains feront le vin de noix mais tous sont d’accord pour le boire le moment venu !

Reprise de la marche d’un bon pas , passage du pont et puis voila : le chemin est barré pour travaux, et cela va durer pas mal de temps. Il faut donc modifier le cheminement prévu.

A un certains moment, le chemin passe assez près de l’Isère ( brr !  pas trop rassurée!!!), et certains troncs d’arbre montre l’activité des castors.

A cause du détour ou pas, le chemin semble un peu long, quelques gouttes tombent, mais ce n’est même pas une averse.

Et finalement, retour au stade, étirements, et la séance est finie.

 

Vendredi 15 juin 2012

La journée se présente bien, beau soleil, un temps à mettre les chaussures de randonnée.

Le groupe rejoint Mont Saint Martin et entame le randonnée en partant sur la droite, direction La Ferme de Namière. Le chemin monte tranquillement, les muscles s’échauffent avant de faire un effort plus important. Puis le groupe part à la découverte du  sentier de la meulière des Dauphins. Une série de panneaux retrace l’histoire, au   14ème et 15ème siècle, de l’extraction et la fabrication des meules pour les moulins à grains. Histoire fabuleuse quand on pense aux moyens à la disposition des travailleurs de cette époque.

Le sentier n’est pas toujours facile pour les jambes des randonneurs mais il vaut vraiment le détour et vous pourrez lire son histoire dans Les Echos des Randos à l’adresse suivante :

 https://ascopnet.blog/les-echos-des-randos/la-meuliere-des-dauphins-a-mont-saint-martin/

Il est maintenant l’heure du pique nique, les estomacs réclament. Les Ascopiens trouvent un espace qui offre ombre et soleil pour que chacun choisisse à son gout. Une légère brise souffle qui rend le moment agréable, alors que les cimes des arbres chantent sous la caresse d’un vent plus fort.

Chacun mange son pique nique, une bouteille de rosé circule, ensuite c’est le café, parfois…un peu arrosé ! Le bon moment se prolonge mais il faut bien penser au retour. Le groupe devant passer devant le parc des daims, c’est la cueillette des branchages dont ils sont très friands et la joie de les voir accourir quand le groupe arrive au grillage. Quand les daims ont tout mangé, des Ascopiens s’assoient un moment dans le pré tandis que d’autres font des bouquets de fleurs champêtres.

Finalement, direction les voitures. Une dame dans son jardin est félicitée pour la beauté de celui-ci, sont jardin est une splendeur. Il se trouve que c’est l’épouse de l’ancien maire, que le jardinage est sa passion. Elle y passe beaucoup de temps est d’énergie, mais elle aussi beaucoup de bonheur. Le fait d’avoir une source lui permet d’arroser sans restriction.

Au final, une journée bien ensoleillée, instructive et sportive. Le bonheur !!!!


Mardi 12 juin 2012 Annecy

Le temps est exécrable, mais l’ASCOP a rendez-vous à Annecy.

En effet, l’ASCOP et les pneumologues d’Annecy, hospitaliers et libéraux, en partenariat avec les prestataires de santé, ont organisé une réunion d’information à la salle Pierre Lamy que la Ville a mis à disposition.

Le docteur Michèle BERTOCCHI accueille les participants qui ont rempli la salle, ils doivent être pas loin de 200.

  Elle présente ses collègues et le programme.
Le docteur Toufik DIDI parlera des maladies du sommeil; le docteur Bruno Pirollet parlera de la bronchite et particulièrement la BPCO; le docteur Karim BERKANI est aussi présent pour apporter sa contribution; Carlo ZERBINI présentera l’ASCOP et fera visionner un film mettant en scène les Ascopiens en activité. Le temps sera venu ensuite de la discussion et les personnes intéressées par une association seront invitées à se faire connaitre.

Les exposés des médecins sont clairs, intéressant et le public n’en perd pas un mot.
Le film de l’ASCOP est suivi avec attention et très applaudi.
Pendant un long moment, les questions sont posées, non pas tant sur les maladies, mais davantage sur le fonctionnement et l’intérêt d’une association de malades.

Quand vient le temps de recueillir les noms des personnes souhaitant intégrer une association qu’il reste à créer, les mains sont nombreuses à se lever et la liste est conséquente.
Une réunion sera initiée très rapidement et une nouvelle association, accompagnée par les pneumologues et les prestataires de santé pourra prendre un bon départ.

La séance se termine par les remerciements aux médecins et aux Ascopiens dont la présence a été grandement appréciée.

Lire plus