Vendredi 25 mai 2012

Enfin ! Du soleil ! De la chaleur ! L’occasion est trop belle !

Les Ascopiens se rendent à Chalais , situé sur la commune de Voreppe, mais bien haut dans le massif de la Chartreuse.
La route monte en lacets depuis la Roize, de nombreuses pierres sont sur la route et il faut rouler doucement. Cela permet à un lièvre de traverser tranquillement devant les voitures et de prendre un chemin sur la gauche, régal pour les yeux de le voir ainsi se déplacer sans affolement.

Les voitures sont laissées sur le parking près du monastère et la randonnée commence tout de suite par le sentier abrupt dans le pré pour rejoindre la route forestière.

La végétation a tous les tons de verts, le spectacle est fascinant tant la nature éclate de vie.
Un mulot amuse le groupe en montant le talus par une piste qui lui semble familière, empruntant une suite de petits passages enfouis.
Le chemin monte, régulièrement, les petites pousses de sapin sont partout, la relève est assurée.

La fatigue se fait sentir, le groupe se sépare en deux. Certains s’arrêtent pendant que d’autres continuent jusqu’au cabanon situé au sommet de ce chemin.
Un empilage de troncs d’arbres offre des sièges à tous pour le pique nique. Les Ascopiens se sont installés au soleil, il chauffe, ça fait du bien !
Eh ! qu’est-ce qu’il y a dans mon yaourt ? entend-on tout à coup; un insecte de belle taille a décidé de goûter ce bon yaourt aux fruits mais il est chassé dans une envolée de rires.

Retour tranquille. Le même mulot, semble-t-il, se promène au même endroit.
Certaines vont ensuite voir s’il y a encore des narcisses. Mais oui ! Dans le pré, de beaux bouquets sont confectionnés et c’est ensuite le retour en voiture.

Et le même lièvre, au même endroit, traverse à nouveau la route. Magnifique !
Un peu plus loin, c’est un petit écureuil brun qui traverse, mais lui est affolé, le pierrier lui pose quelques soucis, les pierres dévalent sous ses petites pattes ! Il finit par réussir son ascension et disparait, certainement avec le cœur battant la chamade.

Voila longtemps que le groupe attendait une belle journée et tous ont apprécié à sa juste valeur cette belle et bonne journée.

Bon week end de Pentecôte à tous !

Des informations sur Chalais ici :

https://ascopnet.blog/les-echos-des-randos/chalais/

Mardi 22 mai 2012

En ce mardi,le pique nique de printemps était prévu au Pré Faure.

Hélas ! Comme de nombreuses fois en ce mois de mai, la pluie est tombée sans discontinuer.
Heureusement un des adhérents peut bénéficier d’un magnifique chapiteau qu’il a monté avec quelques Ascopiens, le lundi.
Et en ce jour, s’il n’y a pas de marche possible, le groupe peut quand même se retrouver à l’abri dans une ambiance conviviale sinon très chaude.

Chacun pose sur la grande table ce qu’il a amené pour partager, ce qui fait une table bien garnie avec de quoi manger et de quoi boire.
Tout est goûté et apprécié, les discussions vont bon train et l’ambiance chaleureuse ne fait pas défaut.
Une partie de 421 est même engagée, les joueurs essayant de retrouver les règles d’un jeu laissé de coté depuis un certain temps.

L’hôte du jour, qui a un beau jardin, offre qui en veut des salades cueilles sous la pluie et nombreux sont ceux qui vont se régaler avec une pensée chaleureuse pour lui.

Vient ensuite le moment de démonter partiellement le chapiteau, malgré la pluie qui s’est pourtant un peu calmée.

Les voici tous repartis, les Ascopiens qui ont affronté le mauvais temps et qui ont trouvé la chaleur de la compagnie.
La route du retour, comme à l’aller, montre les ruisseaux prêts à déborder, les champs inondés, gorgés d’eau.

Vivement le retour du soleil !!!!

Mardi 15 mai 2012

Il était prévu d’aller faire la boucle sur le plateau de Charvet ( départ de la nécropole de saint Nizier ) mais le vent souffle fort et, sur le plateau, rien ne protège. Du coup, changement de programme.

Défection de dernière minute, dispersion des Ascopiens pour diverses raisons, c’est un groupe restreint mais plein d’entrain qui part vers le chemin du Génie à Seyssinet.

L’alternance du soleil et des nuages crée l’alternance du chaud et du frais.

La marche est faite sur un bon rythme et, après le pré Faure, où un couple joue aux boules, c’est le ralliement de la ferme Froussard.
C’est aussi la découverte des asperges sauvages, par hasard et avec quel bonheur !
Le tamier commun, plus amer, est parfois confondu avec l’asperge sauvage, ce sont pourtant deux choses différentes. Et ce sont bien des asperges qui ont été ramassées !

Les nuages sont plus nombreux, la température chute et incite le groupe à prendre le chemin du retour. Le soleil perce à nouveaux et il fait meilleur.

Le temps de cette journée est à l’image de la météo des dernières semaines, météo changeante un peu pénible à vivre.
Mais la marche a été un plaisir partagé, une fois de plus.

Load more