↑ Revenir à Les échos des randos

Réserve Naturelle Régionale de l’étang de Haute-Jarrie

Situé aux portes de l’agglomération grenobloise, le site couvre une petite dépression sur le plateau glaciaire dit de Champagnier.

Le site est agréé depuis le 14 décembre 2002 en Réserve Naturelle Régionale, d’abord car c’est le seul étang du plateau (hormis les plans d’eau artificiels du golf de Bresson), et l’un des rares plans d’eau naturels de l’agglomération grenobloise.
L’étang se trouve au sein d’un cadre paysager remarquable, de type agricole ouvert encadré par les massifs du Vercors et de Belledonne.

Le site est ouvert au public toute l’année.

On y trouve à la fois un vaste étang, des ilots boisés, une roselière et des prairies inondées aux deux extrémités du plan d’eau. Des champs cultivés et des labours entourent le site.
 « Le lac » se situe à une altitude de 380 mètres. Il s’est installé dans une dépression glaciaire et occupe aujourd’hui, zone de marais comprise, une superficie totale d’environ 8 hectares
Sa richesse avifaunistique est reconnue par les ornithologues isérois, qui peuvent observer dans ces lieux le rare Blongios nain, le Héron pourpré ou le Busard Saint-Martin.

 

Espèces facilement observables

Flore :

      plantes aquatiques : Le Myriophylle et le Potamot Luisant

      plantes semi-aquatiques : la Massette, la Scirpe Lacustre et la Phragmite pour les principales

     plantes terrestres : les Saules, les Bouleaux blancs et Peupliers blancs, les Solidages géants et les Salicantes.

 Faune :

Canard col vert : Héron cendré , Foulque macroule, Poule d’eau ;
la faune piscicole est peu diversifiée (Brêmes, Carpes, Tanches, Gardons, Perches et Brochets) ;
les reptiles ne sont que d’inoffensives couleuvres vipérines ou des couleuvres à collier ;
L’intérêt de la réserve réside surtout dans l’abondance et la variété des oiseaux .
      Elle représente quelque cent cinquante espèces recensées dont 35 espèces d’oiseaux inscrites sur la liste rouge des espèces menacées, 18 espèces étant considérées en danger, vulnérables ou rares, au niveau national, notamment le Butor Blongios (en voie de disparition) et la Marouette Poussin (espèce très rare).
      Elle représente  un grand intérêt pour les migrateurs qui trouvent ici repos et nourriture.
 Un observatoire a été crée au sud de la réserve.

Quand observer ?

  • En automne pour les oiseaux migrateurs.
  • En hiver pour les Canards et les Bruants.
  • Au printemps pour toutes les espèces de migrateurs passant par l’Isère.

Les oiseaux

De nombreuses espèces peuvent être observées à Jarrie:

  • Des Canards, des Bruants sur le plan d’eau et la roselière.
  • Le Blongios nain, le Râle d’eau, la Rousserolle effarvatte dans la roselière.
  • Le Héron pourpré, le Busard des roseaux.
  • La Huppe fasciée, le Torcol fourmiler, divers Pipits (5 sp.), des Bergeronettes, des Tariers.
  • Le Bruant jaune, Bruant zizi, Bruant ortolan.
  • Des limicoles Bécassine, Combatant varié, Chevaliers aux extrémités du plan d’eau.

Liste des espèces

Liste des 54 espèces notées par le CORA durant l’été 2005

 

Blongios nain Rousserolle turdoïde
Héron cendré Hypolaïs polyglotte
Héron pourpré Fauvette des jardins
Canard colvert Fauvette à tête noire
Sarcelle d’été Merle noir
Milan noir Rousserolle effarvate
Buse variable Rousserolle turdoïde
Epervier d’Europe Hypolaïs polyglotte
Faucon crécerelle Fauvette des jardins
Râle d’eau Fauvette à tête noire
Gallinule poule d’eau Pouillot véloce
Foulque macroule Pouillot fitis
Tourterelle turque Gobemouche gris
Tourterelle des bois Gobemouche noir
Coucou gris Mésange à longue queue
Martinet noir Mésange bleue
Martin pêcheur d’Europe Mésange charbonnière
Torcol fourmilier Sitelle torchepot
Pic vert Grimpereau des jardins
Pic épeiche Loriot d’Europe
Pic épeichette Pie grièche écorcheur
Hirondelle rustique Pie bavarde
Bergeronette grise Choucas des tours
Rouge gorge familier Corneille noire
Troglodyte mignon Etourneau sansonet
Rossignol philomèle Moineau domestique
Tarier des prés Pinson des arbres
Merle noir Serin cini
Rousserolle effarvate Verdier d’Europe
Chardonneret élégant
Bruant des roseaux

 

On peut y ajouter le Roitelet huppé, le Tarin des aulnes, le Grèbe castagneux..

2 pings

  1. Vendredi 5 juillet 2013 » Association ASCOP

    […] Réserve Naturelle Régionale de l’étang de Haute-Jarrie […]

  2. Vendredi 31 janvier 2014 Haute Jarrie » Association ASCOP

    […] Réserve Naturelle Régionale de l’étang de Haute-Jarrie […]

Les commentaires sont désactivés.