↑ Revenir à Les échos des randos

Les bienfaits de la marche nordique

http://www.marche-nordique.net

La marche nordique a été adaptée aux insuffisants respiratoires grâce à des formations auxquelles les coachs ont été conviés, formation à laquelle les malades ont participé,  et qui leur permet d’être des coachs athlé santé.

  • La marche nordique permet de se détendre : c’est un sport de loisir qui permet de se détendre et qui a un effet bénéfique sur la condition physique.

  • La marche nordique est tonifiante : le mouvement complet de la marche nordique permet un entraînement général de toutes les chaînes musculaires du corps. Contrairement à la marche et à la course traditionnelle (qui utilisent surtout les membres inférieurs), l’utilisation de bâtons permet le développement des parties supérieures. Les abdominaux, les bras, les pectoraux, les épaules et le cou se trouvent sollicités au même titre que fessiers et cuisses. La marche nordique est une pratique très complète qui sollicite 80% des chaînes musculaires et permet de sculpter le corps en fonction de ses objectifs.

  • La marche nordique permet de mieux respirer : la marche nordique correspond en intensité d’effort à un jogging à allure normale/modérée. La marche nordique permet au pratiquant de mieux respirer, en ayant de par sa position et ses appuis latéraux, une plus grande amplitude pulmonaire et une plus forte oxygénation allant jusqu’à 60 % de plus par rapport à une pratique classique de la marche normale. Une meilleure oxygénation favorisent les mécanismes de production d’énergie de l’organisme.

  • La marche nordique aide à l’amincissement :En impliquant toutes les chaînes musculaires du corps, la marche nordique augmente la dépense énergétique, jusqu’à 40 % par rapport à la marche traditionnelle. La marche nordique favorise ainsi la perte de poids. Comme il s’agit d’une activité d’endurance, la marche nordique est idéale pour l’élimination des graisses.

  • La marche nordique fortifie les os :Les vibrations provoquées par le planter de bâton permet de fortifier les os. La marche au lieu du jogging protège les articulations de secousses, les genoux et les chevilles sont ainsi préservés.

  • Contre indications de la marche nordique : la marche Nordique convient à pratiquement tout le monde. Les seuls cas ou il convient d’éviter la marche nordique est l’arthrite, surtout en période de poussée inflammatoire. Si vous avez une tendinite au niveau des membres supérieurs ou d’importantes affections rhumatismales il est conseillé de ne pas utiliser les bâtons. En cas d’arthrose, pratiquez la marche nordique de manière modérée.

Etude scientifique

Informations – informations
Une étude scientifique réalisée en Allemagne a montré que: (extrait)
(Dr. Th. Jöllenbeck, Prof. Dr. CH. Grüneberg, Klinik Lindenplatz, Institut für Biomechanik Bad Sasendorf, Europe Fachhochschule Fresenius, Fb Gesundheit Idstein)
La marche nordique entraîne :
– Une forte consommation de calories
– Un renforcement de l’ensemble de l’appareil musculaire
– Une tenue droite (dos non courbé)
– Une augmentation de l’endurance
– 30 % de pression en moins sur les genoux
La marche nordique (Nordic Walking) fait partie des sports d’endurance et donc engendre une forte consommation de calories tout en ne diminuant que modérément la pression sanguine. Il a également été constaté amélioration de l’endurance du corps en général et de la musculation des membres.

Pendant les 8 semaines d’étude, les participants ont dû marcher 3 fois par semaine pendant des durées augmentant de 30 à 90 minutes à des vitesses différentes. Voici quelques résultats:
Hommes    Femmes
6,5 km / h    600 Kcal / h    441 Kcal / h
5,7 km / h    414 Kcal / h    324 Kcal / h
Pour augmenter sa consommation de calories de 1000 kcal/ semaine (selon la vitesse) il faut marcher 2 à 3 heures par semaine. Pour 2000 kcal il faut marcher de 4 à 6,5 heures.
Pour les marcheurs expérimentés, 2 à 3 fois par semaine correspondent à une perte de 1200 à 1500 kcal.
De plus, on pense que la marche nordique agit de façon préventive contre des maladie malignes ( cancer du sein, cancer du côlon, cancer de l’utérus).

En résumé

À condition que la marche nordique soit pratiquée de façon régulière, elle a des effets positifs sur la circulation sanguine et les performances cardiaques, sur l’adipositas (emmagasinage des graisses), l’hypertonie (tension), l’ostéoporose le diabetis mellitus Type 2. Une prévention de risques de tumeurs de part cette activité semble également possible. Également positive, l’utilisation de nombreuses parties musculaires (bras, dos et jambes).